Trafics de NAC

Leon Roufosse© 2009 • Privacy Policy • Terms of Use

Trafics de NAC

 

Il n’y a pas que les chiens et les chats qui sont victimes de l’odieux trafic d’animaux.

Serpents, iguanes, tortues, furets, grenouilles, perroquets, araignées, poissons, singes sont aussi en pleine expansion.

 

Certaines espèces de grenouilles peuvent valoir 10000 euros et plus, des poissons rares peuvent être vendus jusqu’à 25000 euros au marché noir. Des petites tortues vendues 1 euros les 10 en Afrique du Nord sont illégalement importées en Europe où elles seront revendues 30 euros et plus. Je pourrais ainsi multiplier les exemples à l’infini.

 

Il n’existe actuellement que très peu de contrôles et les conditions de détention ne sont pas souvent en adéquation avec les besoins psychologiques de ces animaux.

 

On assiste d’autre part à une surpopulation de ces animaux et à de très nombreux abandons sauvages qui ont des conséquences néfastes sur l’environnement et l’écologie.

 

Pour ne citer qu’un exemple à Chénée dans l’étang de l’hôpital des Bruyères vivent plusieurs dizaines de tortues de Floride.

 

Encore une fois, il faut oser le dire, les seuls dossiers délictueux en la matière transmis à la Justice l’ont été par la section anti-trafic et pollution de Love Animals qui œuvre dans l’ombre sans aide et sans aucun subside (voir www.animauxcontact.be )

 

Les inspecteurs vétérinaires de BEAW, l’AFSCA, les douanes font tout ce qu’ils peuvent. Hélas, les trafiquants sont très nombreux et il y a trop peu de personnes pour couvrir toutes les importations légales et illégales, les cas de cruautés caractérisés, le contrôle des annonces proposant les animaux à la vente…

 

A côté de ces trafics d’animaux vivants, il y a aussi les trafics dérivés.

 

Dans ce domaine, la section anti-trafic et la pollution de Love Animals est aussi très active sur base de ses dossiers transmis à la Justice, plusieurs trafiquants ont été inculpés.

 

Léon ROUFOSSE