Tabac = meutres, arnaques et vivisection

Leon Roufosse© 2009 • Privacy Policy • Terms of Use

TABAC = meurtres, arnaques et vivisections

 

En 1492, quand Christophe Colomb découvre l'Amérique, il fait charger à son bord mille curiosités de la nature dont une plante que les indiens fument avec plaisir et qui fera plus de morts qua la peste, le cholera et les 2 guerres mondiales.

Son succès est immédiat, tous les nobles d'Europe veulent essayer cette plante qu'on appelle la NICOTIANE. Les médecins la pare de toutes les vertus et la prescrive comme remède pour quasiment toutes les maladies connues.

 

Tout au long du 17e siècle, les importateurs revendent la plante à prix d'or. Les négriers français et anglais achètent des milliers d'esclaves noirs pour les faire travailler dans leurs grandes plantations d'Amérique du Nord, des Antilles et de Cuba. Les gouvernements de France et d'Angleterre y voient un stimulant économique de leurs colonies et son importation est taxée de plus en plus lourdement.

En 1674, Louis XIV décide que sa fabrication et sa vente seront désormais un privilège royal exclusif. Pour réduire l'anxiété des soldats, le tabac est imposé aux troupes.

 

En 1811, Napoléon Bonaparte donne définitivement le monopole des tabacs à l'Etat. Des petits cigares que l'on appellera bientôt cigarettes apparaissent sur le marché et prennent d'élégants noms chargés d'érotisme. Puis, suivront les Gitanes, les Gauloises et toutes les autres.

 

Tous les gouvernements des Etats européens organisent le monopole et qualifient les taxes sur le tabac des plus géniales inventions fiscales.

 

 

19ième siècle : Première prise de conscience et critique des scientifiques

 

A partir du 19ième siècle, alors que le commerce du tabac s'étend de plus en plus, quelques scientifiques s'intéressent aux composants du tabac et isole un alcaloïde très toxique, c'est la nicotine. On l'expérimente sur toute sorte d'animaux ; lapins, oiseaux, chiens, chats, singes ect... Les chercheurs sont effrayés. Les animaux servant de cobayes meurent tous avec très peu d'extrait.

 

Les scientifiques multiplient les communiqués et tentent d'avertir le public. Hélas, ils se heurtent aux hommes politiques. Supprimer le tabac provoquerait la faillite de nombreux Etats. De plus, l'industrie du tabac est devenue suffisamment puissante pour faire trembler les gouvernements.

 

Dans les années 1950, aux Etats-Unis, les ventes de tabac dépassent les 5 milliards de dollars annuel, sur lesquels les Etats prélèvent 3 milliards de dollars sous forme d'impôts et de taxes. A la même époque, en Belgique, en France et dans le reste de l'Europe, l'industrie du tabac concerne ± 3,5 millions de personnes et plus de 1,25 millions vivent de son commerce.

 

En 1960, les firmes de tabac forment l'un des groupes économiques les plus puissants de la planète et parrainent des raids tout terrain, des pilotes de moto, des équipages de voiliers. Leur impact sur les jeunes est énorme dans tous les pays où les évènements sportifs sont retransmis car les cigarettiers se trouvent associés aux jeunes et aux sports à la page et puis, il ya tous les films où les héros fument. Des stars qui sont payées pour fumer et les enfants ont envie d'imiter leur héros. A 12 ans, pour être un homme, il faut fumer.

 

Humphrey Bogart, Sylvester Stallone, John Wayne, Sean Connerey, Burt Reynolds, John Travolta ont contribué au commerce des cigarettiers en échange de millions de dollars.

 

En 2012, la cible prioritaire des cigarettiers est plus que jamais les jeunes, il s'agit de faire fumer les enfants. Les firmes doivent remplacer les fumeurs qui meurent et les fumeurs qui parviennent à décrocher en nombre grandissant ces 10 dernières années.

 

Le tabac entraine des cancers, des complications cardio-vasculaire. La nicotine se fixe sur certains récepteurs du cerveau. En 1960, les industriels avaient fait leur propres recherches, ils savaient parfaitement que leurs produits engendraient une dépendance et que les cigarettes même aux bouts filtre tuaient. Ils ont tenu leurs recherches secrètes et ont continué à vendre leur poison avec la complaisance des Etats..

 

Christiane ROUFOSSE