SUITE ET FIN DE L’AFFAIRE FILOU

Leon Roufosse© 2009 • Privacy Policy • Terms of Use

SUITE ET FIN DE L’AFFAIRE FILOU

 

Je prends connaissance sur Facebook du commentaire de Fabrice Leonard, ce fonctionnaire qui avait déclaré perdu ou volé son chien Filou au mois de mars 2015 et l’avait assez rapidement remplacé par un chihuahua de luxe dans des conditions on ne peut plus arnaqueuses à ce qu’il parait.

 

Ce commentaire est interpellant tout d’abord lorsque nous comparons la photo de Filou parue dans l’article du journal et celle présentée comme étant Filou à 95% d’après Fabrice Leonard, nous ne reconnaissons pas le petit chien disparu il y a plusieurs mois.

 

Ensuite, nous sommes extrêmement étonnés du temps que cette femme a mis pour se manifester. Elle en a pourtant eu largement l’opportunité depuis mars 2015 grâce à la médiation de l’évènement. Il est impossible qu’elle n’ait pas été interpellée.

 

Cette personne aurait reçu un chien d’individus qui, d’après ses propos, devaient s’en débarrasser au plus vite. Pourquoi ? Leur a-t-elle posé la question ? Les a-t-elle identifiés ? Comment a –t-elle pu accepter un chien sans identification et sans carnet de santé ? Elle possède d’autres chiens, elle est donc au fait de la législation.

 

En tant que fonctionnaire, je suppose que Fabrice Leonard s’est renseigné et qu’il y aura des poursuites en ce qui concerne l’abandon du chien d’une part et de la prise en charge d’autre part dans des conditions nébuleuses. L’identification des chiens est obligatoire.

Toute cette histoire est à mon sens une suite logique pour mettre un terme aux recherches d’un petit chien dont la disparition pose question et dérange.

 

Je ne comprends vraiment pas que l’on ne puisse reconnaitre son petit compagnon à 4 pattes. Lors de la disparition de notre petit chien, nous l’avons recherché sans relâche et sans cagnotte, sans cadeaux, sans demander de subsides mais notre cœur pour le reconnaitre à 100% et le sien pour nous sauter dans les bras et nous montrer tout son amour.

 

Je constate cependant que suite à cette bizarre affaire, Madame Debauche doit être ennuyée sachant qu’elle ne sait toujours pas si elle va devoir offrir tout ce dont elle a promis pour celui ou celle qui retrouverait le pauvre Filou.

 

Christiane ROUFOSSE