PROTECTION DES ANIMAUX Love Animals pionnier et changeur de mentalités

Leon Roufosse© 2009 • Privacy Policy • Terms of Use

PROTECTION DES ANIMAUX : Love Animals pionnier et changeur de mentalités

 

Les campagnes débutées depuis bien longtemps par Love Animals, sont toujours d'actualité et dérangent toujours. Elles nous ont valu de nombreux soucis. Dénoncer des scandales peut être dangereux.

 

Tant que la législation ne considérera pas les animaux comme des êtres entièrement à part et non pas à part entière, ils souffriront. Il est donc impératif de leur accorder un régime juridique qui reconnaisse enfin leur nature d'êtres vivants et sensibles. Les meubles ne souffrent pas, les animaux SI et pourtant l'huissier au même titre que votre mobilier peut saisir vos animaux, vos chihuahuas ou autres.

 

Depuis 1971, nous avons fait œuvre de pionniers pour faire évoluer la législation sur le bien-être animal et n'avons pas manqué de le rappeler à Monsieur le Ministre Carlo Di Antonio. Dès son entrée en fonction, nous lui avons présenté une rétrospective de la protection des animaux en Belgique avec de nombreux documents officiels, d'époque, pour étayer nos affirmations et nos revendications.

 

Toutes nos campagnes ont fait grand bruit et nous ont valus d'énormes problèmes, procès, menaces et autres. Pourtant nos revendications étaient celles de tous les vrais amis des animaux. Le C.N.P.A., fédération regroupant plus de cinquante S.P.A., et la C.B.M., nous ont toujours apporté leur soutien, mais il y avait tous les autres, ceux qui d'après leurs propres aveux, euthanasiaient jusqu'à 98 % des animaux qui entraient vivants leurs refuges.

 

Heureusement les mentalités changent et les gens oublient très vite, pour ceux qui doutent et ne se rappellent pas, nous allons faire une courte rétrospective de ces actions et publier quelques dessins utilisés pour illustrer ces campagnes.

 

Quelques actions en vracs :

 

En collaboration avec la C.B.M., ce sont des millions d'animaux qui ont été replacés.

 

Ce sont de vastes campagnes dans le but d'expliquer la législation animale et les droits des animaux.

 

Les campagnes contre la chasse, le gazage des renards, la tenderie, les combats d'animaux : coqs, chiens etc., les corridas, la vivisection, les transports d'animaux, les abattoirs islamiques et aussi traditionnels, les 150.000 animaux qui sont tués chaque année pour les fêtes de fin d'années, les poussins de Pâques, les fourrures, les tueries massives dans les S.P.A. par armes à feu, la stérilisation des chats sans maître, les trafics de chiens et autres animaux.

Pour résumer, en une seule ligne, un combat contre la souffrance animale sous toutes ses formes.

 

Toutes ces campagnes, illustrées par le bien connu et formidable Jean Dengis, ont très souvent dérangé et, chose étonnante, nos principaux détracteurs se trouvaient parmi les dirigeants des méga S.P.A. du pays.

Celles-là même qui, milliardaires en anciens francs, avaient des comptes bien dissimulés en Suisse.

 

Une grande S.P.A., qui était dirigée par un chasseur très connu, nous a mené la vie dure pour notre campagne contre la chasse.

 

Nos campagnes contre l'enregistrement obligatoire des animaux de compagnies étaient mal perçues. Les deux plus importantes SP.A. du pays affirmaient haut et fort que nous voulions enrichir les vétérinaires.

 

Pour les dirigeants des S.P.A. des années 60-70-80-90 et même après, le meilleur concept de l'euthanasie était depuis toujours une balle en pleine tête pour les chiens et le chloroforme pour les chats. Quand nous avons fait campagne pour humaniser ces pratiques, nous avons déclenché une véritable révolution.

Notre première campagne, pour la stérilisation des chats sans maître, nous valu d'être traités de lâches et de fous. Pour les Présidents des 2 plus importantes S.P.A. du pays, il était scandaleux de capturer des chats errants, les faire stériliser et de les réintroduire dans la nature.

 

En 1980, quand nous avons écrit : "Le foie gras est celui d'un animal rendu malade par l'homme". Un foie cirrhose, multiplié par 12 à cause de l'absorption forcée par l'animal de sel.

 

Nous avons été lynchés, accusés de placer les producteurs en difficultés et être responsables de la perte d'emplois.

 

Ce n'est que bien plus tard ; en 1994 ; que Gaia est entré en piste et a apporté son renfort avec le succès que l'ont connait.

 

En personnes très prudentes, nous avons conservé, lettres, documents et articles de journaux de ces campagnes.

 

Nous sommes aussi en possession d'une photo d’un véhicule appartenant à une S.P.A. Celui-ci est stationné en plein soleil dans lequel plusieurs animaux sont attachés. Sur la plage avant, sous le tableau de bord, deux armes à feu, sont très visibles; elles seront saisies par la gendarmerie.

 

Le BLICK n° 665 du 24/11/1998 a relaté notre campagne contre l'euthanasie par armes à feu dans les S.P.A., le Vif l'Express du 11/12/1998 a consacré plusieurs pages aux détournements et aux comptes dissimulés en Suisse. De nombreux quotidiens dont la Meuse et la Dernière Heure en ont fait la une à de nombreuses reprises.

 

Entre 1990 et 2005, nous sommes passés sur toutes les chaînes de télévision françaises et belges : R.T.L., R.T.B., R.T.C., Dominique Demoulin nous a consacré plusieurs émissions; même les journaux suisses et français nous ont consacré de nombreuses pages.

 

Pour défendre et plaider leurs causes, nous avons rencontrer les Ministres et personnes publiques Vranckx, Defosset, V.D.B., Urbain, Baudson, Dhont, Decroo, Simonet, Bourgeois, Wathelet, Tobbak, De-Clerck, De Han, Cools, Gol, Van-Parys, Duquesne, Grafé et bien d'autres dont l'énumération serait vraiment trop longue. Pardon pour ceux que nous oublions. Tous nous ont fait bon accueil et nous avons gardé des contacts amicaux avec plusieurs d'entre eux.

 

Peu le savent, mais Melchior Wathelet père et Jean-Pierre Grafé, sans jamais se vanter, ont énormément œuvré pour humaniser et faire avancer la législation animalière.

 

Dans une des S.P.A. qui, par le passé, euthanasiait à très grande échelle les animaux par armes à feu, reste un administrateur rancunier qui a fait alliance avec P.P. et lui fournit de vieux chiens. Ces animaux permettent à P.P. de jouer avec les sentiments des internautes et de faire illusion avec son illégale A.S.B.L.

 

Qui se ressemble, s'assemble !

 

Léon ROUFOSSE