Pollution : nos politiciens devraient donner l'exemple

Pollution : nos politiciens devraient donner l'exemple

Le grand problème de la pollution exige, de toute évidence, une solution immédiate. A quel domaine de l’activité humaine se rattache principalement cette solution ? Dans la lutte contre la pollution, comme dans le règlement de tout problème d’envergure, les parties en cause se jettent mutuellement la pierre. Cette réaction d’autodéfense ne règle rien.

L’industrie est-elle plus responsable de la pollution que les pouvoirs publics ? Cela importe peu, le problème est trop grave pour qu’on s’attarde au procès du voisin. Ce qu’il faut, ce sont des solutions. Des solutions à court terme et des solutions à long terme.

Pour les besoins de la cause, on peut diviser le grand problème de la pollution en quatre secteurs, selon l’origine des solutions à apporter : technologique, économique, social et politique. La dépollution touche à ces quatre secteurs, mais d’une façon différente. Attendre pour agir que l’autre secteur ait agi entraînerait le monde dans un mortel cercle vicieux. Des solutions d’envergure doivent et peuvent être amorcées au plus tôt.

Isabelle, étudiante.

Dans cet optique, nos ministres, toute formation politique confondues, pourraient commencer à donner l’exemple en n’utilisant plus que des véhicules d’une cylindrée inférieure à 1600 cm³ et ce, à partir du 01 janvier 2012.

Nul doute que la population s’alignerait sur ses dirigeants.

Section 5 de Love Animals

Les étudiants écologistes

Si vous avez l'intention de soutenir nos actions par un petit don, versez le au compte N°141-0514426-81 de l'ASBL Love Animals - Animaux Contact, 425 rue Winston Churchill - 4020 Bressoux