Le scandale des élevages de chiens

Leon Roufosse© 2009 • Privacy Policy • Terms of Use

LE SCANDALE DES ELEVAGES DE CHIENS

 

Malgré la loi d'août 1986 et ses modifications dans notre petit pays tout le monde peut s'improviser éleveur. La plupart des éleveurs ne sont rien d'autres que des marchands sans scrupules et sans cœur, pour eux la petite boule de poils n'est rien d'autre qu'une marchandise monnayable.

 

Le grand public ignore comment fonctionne ces horribles établissements, la souffrance quotidienne des pauvres chiennes, véritables machine à reproduire, qu'on exploite dans des conditions de détention scandaleuse. Les animaux sont souvent parqués dans des enclos ou en cage sombre et exigüe, sans hygiène, ne les abritant quasiment pas des intempéries et du froid en hiver.

 

Ces animaux défavorisés ne sortent que rarement et voient l’homme uniquement pour le repas et le ramassage des crottes. Ils ne reçoivent comme nourriture que des déchets de boucherie que les éleveurs achètent presque pour rien dans les abattoirs. Il s'agit d'abats, viande de tête ou encore de la plus basse qualité d'aliment industriel. Cherchant à retirer le maximum d'argent, ces chiennes devront fabriquer des chiots. Elles sont parfois ballotées d'un élevage à l'autre (lorsque l'éleveur change sa production de race de chiens) et finissent toujours au terme de leur existence avec des infections graves au niveau de la matrice.

L'horreur immergé de l'iceberg que les acheteurs ne voient pas.

 

Déclaré comme éleveur agréé, le marchands de chiens où ont été prises ces terribles photos importe des chiens de l'Est qui sont revendus en Belgique ou réexportés vers d'autres pays d'Europe

 

 

Les chiots qui naissent dans ces conditions d'élevage sont souvent des chiens peureux, voire agressifs, mal sociabilisés ou encore qui doivent être euthanasiés pour dysplasie à l'âge de 7 ou 8 mois. Lorsque vous irez dans un de ces élevages, on vous présentera les chiots par groupe de deux ou trois. Se prétendant un vrai pro, un amoureux de chiens, le vendeur vous décrira le caractère de la race choisie. En fait, il se contentera de dire ce que vous souhaitez entendre. Il vous expliquera qu'il travaille honnêtement, au risque de se voir très vite catalogué. Il a le souci constant d'améliorer son élevage et les races. Il participe à des expositions, il a remporté des prix et peut-être même des titres de champions et c'est le cœur déchiré qu'il vous cède un chiot.

 

Quelques très rares éleveurs, il faut bien l'avouer, ne détiennent pas des animaux dans les tristes conditions décrites el-dessus et leur prodiguent soins et attention. Pour la reproduction, ils prennent en compte les caractéristiques anatomiques, physiologiques et comportementales qui sont de nature à compromettre la santé et l'équilibre mental de la progéniture.

 

Tout ce qui précède n'est que de la poudre aux yeux, du baratin, un piège à cons. Ce type d'éleveur s'attache principalement à faire reproduire ses femelles, il a parfois quelques étalons primés ou titrés, mais il est avant tout un vendeur.

 

Malheureusement, ces éleveurs ne sont pas légions et il est toujours pénible de constater qu'ils puissent échanger la vie d'un animal contre quelques billets à n'importe qui.

 

Bien sûr, ils s'en défendront, prétendant qu'ils suivent de la naissance à la mort tous les chiots qui sortent de leur élevage. Ce dernier argument est tout à fait faux, par l'acte de vente, ils cèdent entièrement la propriété de l'animal et ne peuvent plus revendiquer le moindre droit. De toute manière, il est aisé de comprendre qu'ils ne disposent d'aucune structure efficace capable de suivre valablement les centaines d'animaux qu'ils produisent. Trop de fripouilles, avides d'argent, s'installent comme éleveurs et commerçants et produisent n'importe comment. D'où véritable explosion de la surpopulation de chiens de toutes races qui finiront abandonnés, exécutés dans un refuge d'une SPA ou encore termineront sur une table de vivisection. Voilà pourquoi depuis des années LOVE ANIMALS et sa fondatrice Madame Christiane ROUFOSSE se battent pour faire réglementer l'accès à la profession d'éleveur et obtenir un contrôle très sévère des élevages.

 

 

Le particulier : éleveur amateur

 

En prétendant qu'ils sont uniquement pilotés par l'amour des animaux, de nombreux particuliers s’achètent un couple de chiens de race, ou encore deux ou trois femelles et les font se reproduire intempestivement. Les jeunes sont souvent non vaccinés ou mal vaccinés, vendus sans même être sevrés complètement. Ce hobby comme se complaisent à dire ces adeptes, est fort prisé en Belgique et procure d'importants revenus nets d'impôts.

 

Pour comprendre, il faut citer des chiffres, par exemple: un jeune yorkshire est vendu entre 500 et 1000 €, un berger allemand ou malinois entre 400 et 1000 €, un lévrier entre 500 et 3000 €, un chow-chow entre 400 et 1000 €. Il est possible d'avoir 2 portées par an, de 3 à 10 jeunes, un chihuahua entre 500 et 4000 €. Comme tous les éleveurs amateurs réunissent en général plusieurs femelles, cela représente pour le particulier qui fait l'élevage, sans être inscrit au registre de commerce et sans payer les taxes d'indépendants, un joli gâteau net d'impôts.

 

Pour détecter ces professionnels déguisés, il suffit de consulter les rubriques spécialisées dans les journaux. A de nombreuses reprises, LOVE ANIMALS a agi contre des marchands et éleveurs véreux et sortis de ces enfers, les pauvres chiennes, aux longues mamelles qui avaient servi à fabriquer des chiots et encore des chiots. Actuellement plusieurs plaintes sont encore en cours, aussi bien contre des éleveurs et vendeurs professionnels qu’amateurs.

 

 

POURQUOI DES CHIENS DE TOUTES RACES ABOUTISSENT DANS LES SPA….

 

Il ne se passe pas un jour sans que l’on signale par un coup de fil d’une voix désespérée ou rageuse, par un courrier qu’on a acquis un chien de race dans un magasin spécialisé, sur un marché, chez un éleveur ou même chez un particulier. Ils n’ont pas la patience de l’éduquer, on s’est découvert une brusque allergie, le propriétaire de l’immeuble ne veut pas d’animaux… ect….

 

Au reçu de chaque appel, la préposée à la permanence établit une fiche. Les responsables de LOVE ANIMALS ont étudié plus de 800 fiches d’abandon.

 

Il convient de cerner les raisons profondes de cet acte lâche, méprisable et culpabilisant chez des gens qui par ailleurs s’ils s’adressaient à un service de placement se montreraient désireux de replacer l'animal dans de bonnes conditions. Il apparait que les raisons réelles de l'abandon sont multiples, dissimulées ou ignorées par les intéressés eux- mêmes; naissance, allergies, déménagements, ils trouvent l'animal malpropre, il mord et détruit, il fugue, il aboie sans arrêt, il ne supporte pas la solitude. C'est en tout cas toujours un cas de force majeure ou la faute du chien, jamais celle du maître. C'est fou ce que certains humains peuvent trouver comme défauts à leur chien pour excuser leur propre lâcheté et se donner bonne conscience. Tous ces animaux "hooligans", tous ces monstres en puissance, une fois accueillis en refuge, se conduisent bien et ne posent aucun problème.

 

Le motif qui revient le plus souvent est que les qualités de la race du chien acheté ne correspondent absolument pas à ce qu'ils ont lu dans les livres, revues spécialisées ou ce qu'ils avaient entendu dire par des connaissances. Il existe un très grand nombre de livres sur les races de chien. Beaucoup de ces ouvrages sont écrits par des personnes qui ne possèdent pas d'animaux et ne connaissent absolument rien de leurs vrais problèmes et de leur comportement.

 

Pour ces auteurs, soi-disant spécialistes, chaque race répond de manière immuable à des critères bien précis et ils répètent inlassablement ce qu'ils ont lu. Ils parlent de ce que d'autres ont découvert, mais qu'eux n'ont pas maîtrisé, ni vérifié. Ce dont il parle avec tant d'autorité leur est tout simplement inconnu et ils mentent sans honte. Mais peut-être en sont-ils inconscients? C'est tellement différent lire de nombreux ouvrages sur les chiens ou vivre en leur compagnie toute sa vie.

 

Ces visionnaires enfermés dans la cage de leurs certitudes affirment sans faiblir:

 

  • les chow-chow sont paresseux et sournois

 

  • les lévriers sont de magnifiques animaux, très élégants. Hélas ils sont idiots.

 

  • les bergers allemands sont tous fidèles, bons gardiens, fins limiers.

 

  • les labradors ne mordent jamais les enfants et font toujours d'excellents chiens d'aveugle.

 

  • les bergers-malinois sont très nerveux, courageux, d'une fidélité à toute épreuve.

 

  • les huskys sont infatigables pour tirer les traineaux. Hélas, ils sont tous hurleurs et fugueurs.

 

  • les yorkshires terriers sont de typiques chiens de luxe, au caractère impétueux et vif.

 

Certains de ces manuels spécialisés vont même jusqu'à prétendre qu'un husky, un grand danois, ou encore un énorme Saint-Bernard peuvent vivre heureux et sans problème dans un minuscule appartement. Après avoir lu et relu les publications précitées, les futurs maîtres idéalisent la race ambitionnée et occultent toute la part pratique qui accompagne obligatoirement l'achat ou l'adoption d'un animal, sortie, hygiène, éducation, etc ...

 

Certains de ces manuels spécialisés vont même jusqu'à prétendre qu'un husky, un grand danois, ou encore un énorme Saint-Bernard peuvent vivre heureux et sans problème dans un minuscule appartement. Après avoir lu et relu les publications précitées, les futurs maîtres idéalisent la race ambitionnée et occultent toute la part pratique qui accompagne obligatoirement l'achat ou l'adoption d'un animal, sortie, hygiène, éducation, etc ...

 

Si les chiens de race ont, en général des traits de caractères spécifiques, le milieu dans lequel ils vivront ou ont vécu, l'éducation qu'ils recevront auront une grande influence sur leur développement psychique.

 

Il y a des règles de base à respecter.

 

Un chien demande des soins, de la patience, une douce fermeté, de la cohérence. Que l'on choisisse un chien de race, un bâtard, un corniaud, en fréquentant un bon club d'éducation, on doit obtenir un bon chien de compagnie, fidèle et affectueux.

 

 

Christiane ROUFOSSE