LE FEROCE PITBULL ETAIT UN GENTIL STAFFORD TERRIER.

Leon Roufosse© 2009 • Privacy Policy • Terms of Use

Le féroce Pitbull était un gentil Stafford Terrier

 

Jeudi dernier, la concierge du building situé au 5 avenue de la Croix-Rouge à 4020 Liège porte à la connaissance du 101 qu'un féroce chien de race Pitbull était attaché à la clenche d'une porte sur le palier du 19ième étage.

 

Il s'agit d'appartements vides d'occupants, qui sont régulièrement squattés par des sans domicile fixe.

 

La concierge avertit dans un premier temps la Société Protectrice des Animaux de Liège, qui a refusé catégoriquement d'intervenir. l'animal étant, semble-t-il, très agressif et leur personnel n'étant pas assuré, ni équipé pour ce genre d'intervention.

 

Le 101 a avertit la division et Monsieur Gelon, inspecteur de police, aimerait que Love Animals se rende sur place et examine ce qu'il a lieu de faire.

 

Monsieur et Madame Roufosse se rendent immédiatement au 5 de l'avenue de la Croix-Rouge à Liège. Au 19ième, ils découvrent l'animal attaché avec une courte chaîne à la clenche de la porte de l'appartement côté gauche, face à l'ascenseur.

 

Dès qu'il a repéré la présence des responsables de Love Animals, le chien montre les dents et aboie furieusement.

 

Sans grande difficulté, Monsieur Roufosse lui passe un collet autour du cou et en effectuant une légère traction sur la perche immobilise l'animal qui se retrouve dans l'impossibilité de mordre, ce qui permet à Monsieur Roufosse de lui passer une laisse au cou.

 

Toute l'opération s'effectuant en douceur et sans arrêté un instant de parler et rassurer l'animal.

 

Dès qu'il est en laisse, le chien se laisse tranquilliser et amener sans difficulté. Après quelques minutes, il se montre même très affectueux.

 

Il s'agit non d'un Pitbull, mais bien d'un Stafford terrier, âgé d'environ 6 mois, taille ± 50 cm, sexe mâle, non toiletté (oreilles et queue longues).

 

L'animal ne porte aucun signe d'identification ( pas de tatouage, pas de puce électronique) et se trouve en bonne santé.

 

Visiblement, l'animal n'a pas été maltraité et son agressivité était due au stress de l'abandon (enchaîné sur un palier avec une chaîne d'environ 125 cm).

 

Après avoir été rassuré, soigné et alimenté, il est accueilli au centre d'accueil Love Animals.

 

A tout hasard, un appel est lancé par petites annonces dans les colonnes du journal La Meuse pour tenter d'identifier son éventuel propriétaire. Ce chien aurait pu être volé et il pouvait être possible que son propriétaire soit à sa recherche.

 

Toutes les recherches étant restées vaines, après 15 jours d'attente, il a été replacé chez Monsieur et Madame Saur habitant Romsée, qui se sont engagés sur l'honneur et par contrat, à lui assurer une très longue vie heureuse.