La protection animale est en grand danger !

Leon Roufosse© 2009 • Privacy Policy • Terms of Use

LA PROTECTION ANIMALE EST EN GRAND DANGER !

 

Le ministre Di Antonio prend de nombreuses initiatives en faveur de la protection des animaux mais il ne donne pas aux instances concernées les moyens de les appliquer sur le terrain.

 

Là où il serait grand temps de légiférer en urgence pour protéger le plus efficacement possible nos amis les animaux,

 

Là où il faudrait de la sérénité, de la volonté et des aménagements réels et effectives pour le bien-être et la protection des animaux,

 

Nous constatons avec effroi que certaines grandes SPA riches et certains petits refuges mercantiles qui leur sont annexés ont déclaré la guerre à l’encontre du Bien-être animal dont ils étaient très satisfaits, il y a pas encore si longtemps.

 

Ces fameuses SPA, alors que leurs dirigeants se plaignent et font grève (seraient-ils syndicalisés) contre les pratiques du Bien-être animal et qui font grand bruit, n’ont-ils pas oublié que dans le genre cruautés envers les animaux qu’ils prennent en charge uniquement pour l’argent qu’ils leurs rapportent et qui leur permet de vivre royalement et de réaliser leurs folies.

 

Pour tous ces individus, les malheurs des animaux ne sont que leur royal fond de commerce très lucratif.

 

Du côté du bien-être animal, il est aisé de crier aux loups, mais leur donne-t-on les moyens en matériel, en personnel et en suivi de la Justice pour mener à bien leurs missions. Étant régulièrement sur le terrain, nous constatons que toutes les belles promesses du Ministre Di Antonio sont vouées à des échecs car pas ou peu réalisables.

 

L’interdiction de la vente des animaux sur les réseaux sociaux n’a jamais été respectée et les ventes aussi nombreuses et récurrentes avec à la clé des escroqueries aux services sociaux, des escroqueries à la charité humaine et à la détresse animale, les abandons et les euthanasies qui sont légions dans bons nombres de SPA et de refuges.

 

Ensuite, l’aberration de la distribution intensive d’agréments illégaux sans permis d’environnement et, la plupart du temps, sans contrôle, certains mêmes offerts à des individus détenteurs de mouroir, exemple détention de 170 chats dans une maison particulière, dans des conditions ignobles, mais qui grâce aux copinages et l’aide d’un inspecteur et une administratrice d’une SPA bien connue, a reçu malgré une plainte pour cruautés graves et caractérisées de notre ASBL, faits que nous avons constatés de visu, un agrément ce qui lui permet de continuer de faire souffrir les chats entre autres en toute impunité. Ceci n’est qu’un exemple parmi beaucoup d’autres.

 

Je pense que le ministre Di Antonio se laisse influencer par des individus qui aspirent à devenir les seuls patrons de la protection animale, jouer à la police et créer une véritable dictature car, comme on nous l’a souvent dit, il y a le pot de terre contre le pot de fer.

 

Monsieur le Ministre Di Antonio peut aisément faire des promesses mais encore faudrait-il être capable de les respecter et de les assumer et surtout respecter sa parole envers les citoyens. Les élections approchent, il ne faut pas nous leurrer et faire de nous des attrapes voix naïfs.

 

Comme beaucoup d’amis des animaux, nous sommes désespérés au constat du laxisme dont font preuves les instances concernées vis-à-vis de la détresse et de la cruauté envers les animaux.

 

Les actes valent mieux que les paroles, il faut très rapidement passer à la vitesse supérieure en réinstaurant cette efficace police qui s’appelait DJ Soc, qui l’ont se pose la question à savoir pourquoi a-t-elle été dissolue ? il faut donner au personnel compétant dans le domaine, les moyens de faire leur travail dans des conditions optimales au lieu de saboter le Bien-être animal et de crier à la guerre, ensuite d’annoncer une grève de certaines SPA et certains petits refuges, une grève risible et pitoyable qui encore et toujours nuisent à la protection et au Bien-être des animaux en détresse.

 

Ce petit monde ferait peut être mieux de faire savoir que pour l’accueil de chiens et chiots de race, ils oublient leur grève pognon, vous avez dit pognon !

De quelle façon peut-on faire évoluer la loi qui protège nos amis les animaux si certains dirigeants de SPA et de refuges mercantiles préfèrent l’argent, la gloire et la dictature à un dialogue sains et constructives pour protéger efficacement nos amis les plus fidèles, les animaux.

 

Depuis des décennies avec les véritables amis des animaux nous menons un combat sans relâche pour avoir une loi correcte pour la protection des animaux, nous avons obtenu cette fameuse loi et avec le temps, nous avons également réussi à la faire améliorer, mais il y a encore du travail et nous continuons sans jamais baisser les bras, n’oublions pas que nous sommes sensés vivre dans un monde civilisé où le respect de l’autre mais aussi des animaux est de rigueur, nous devons bien être, protection, respect à tous les animaux.

 

Nous attendons de réels changements pour leur sauvegarde. Pas dans plusieurs années, mais dès maintenant car ceux qui vivent actuellement des cruautés et des tortures, ils ne pourront attendre les nouveautés promises en 2023 par exemple.

 

Christiane ROUFOSSE