Deux abandons cruels

Leon Roufosse© 2009 • Privacy Policy • Terms of Use

BRESSOUX : Dans les bois du Bouhay

 

Deux abandons cruels….

 

Les chiots étaient pendus avec leur laisse. Ils s'étranglaient ….

Avec cette frimousse, dès qu'ils seront sur pattes, il ne devraient pas tarder à trouver un foyer

 

Mardi, des riverains de Bressoux ont été alertés par des hurlements déchirants en provenance des bois du Bouhay, le long de la rue Winston Churchill, à Bressoux. Deux chiots de quelques mois se balançaient au bout de leur laisse ... Quelques minutes de plus et les animaux étaient voués à une mort certaine par strangulation.

 

"La méchanceté des gens n'a donc pas de limite?", s'interroge Christiane Roufosse de l'asbl de Bressoux Love Animals. "Mardi matin, les gestionnaires des jardins du plateau du Bouhay ont appelé la police. Ils venaient de trouver deux chiots qui se balançaient au bout de leur laisse. Les pattes ne touchaient plus le sol. Les laisses, quasiment neuves, avaient été attachées très haut à une clôture. Les chiens hurlaient tellement fort que les gens aux alentours se sont inquiétés.".

 

Les policiers de Bressoux sont intervenus et ont détaché les chiots qui ont été confiés à l'asbl Love Animals de Bressoux. "Les chiens sont actuellement en quarantaine car ils ne sont pas vaccinés", reprend Christiane Roufosse. "Ils ont quatre ou cinq mois. Ce sont des croisés mais on dirait qu'ils ont un peu de Jack Russel en eux. Ils sont adorables bien que très maigres. Ils vont devoir se remplumer. Ils on t été vus par un vétérinaire et leur vie n'est pas menacée. Mais seraient-ils toujours en vie si on les avait découverts une heure plus tard?".

 

La police recherche les auteurs de ces abandons particulièrement cruels. Love Animals a décidé de déposer plainte. Christiane Roufosse confirme: "Il existe tellement de moyens d'abandonner "proprement" un animal, que nous ne pouvons cautionner de telles méthodes. Notre association, qui recueille et soigne des animaux, dépose plainte dans tous les cas de cruauté caractérisée envers les animaux. Sans doute que les maîtres voulaient que leurs chiots meurent rapidement pour être tranquilles…"

 

A.BISSCHOP (La Meuse, 26/10/2010)

 

 

Dans le cadre de leur enquête sur ce double abandon, les policiers de Droixhe- Bressoux recherchent d'éventuels témoins de la scène d'abandon.

 

 

 Chipie a sauvé la vie de sa gentille maîtresse