De jeunes chiens mourant quelques jours après...

Leon Roufosse© 2009 • Privacy Policy • Terms of Use

De jeunes chiens mourant quelques jours après...

 

Suite à la parution de notre article sur ce trafic de chiens le 5 février dernier, nous avons reçu de nombreux appels téléphoniques et du courrier de lecteurs ayant connu la mésaventure d'un chien malade ou décédé dans les jours qui suivirent leur achat.

 

 

M. Marcel Muylaert, de Trazegnies:

 

“Le 2 janvier dernier, nous nous sommes rendus à Liège pour y faire des courses et, dans un grand magasin pour animaux, ma fille a craqué pour un jeune chien de race pinscher. Deux jours après, il tombait fortement malade. Au magasin, on me conseilla de lui donner un antibiotique en me disant qu'il devait se remettre de son voyage. Mais une semaine après, il mourait malgré les soins du vétérinaire.

 

” Lorsque j'ai voulu me faire rembourser, la société m'a fait savoir que le contrat ne prévoyait qu'un simple remplacement. Comme une vulgaire marchandise. Ce qui est contraire à la nouvelle loi sur la vente des animaux. J'ai prévenu l'inspectrice vétérinaire du Hainaut.”

 

 

Mme  Nicole Kerf, de Battice:

 

“Le 8 janvier dernier, j'ai acquis une petite chienne fox terrier de 8 semaines dans un chenil des environs de Liège. Le 10, un vétérinaire constatait une toux du chenil et le 2 février, la chienne présentait tous les symptômes de la maladie de Carré.” Bien sûr, nous avons eu une garantie (comme un appareil ménager!./) Mais une garantie valable 10 jours seulement après la date d'achat. Pas bête puisque l'incubation de Carré va de 5 jours à... trois semaines. Ma révolte est grande. ”

 

 

Mme  Magali Frérot, de Sart-lez-Spa :

 

“Le 28 septembre dernier, dans un magasin liégeois, nous avons fait l'acquisition d'un petit bichon de 8 à 10 semaines que nous avons prénommé (Charlotte. Deux jours après, son état devenait inquiétant et nous l'avons conduite dans une clinique vétérinaire d'Heusy. Diagnostic: le typhus. Quatre jours après, elle mourait.

 

” Le magasin a répondu qu'il aurait fallu le lui ramener pour qu'il le soigne et il nous aurait donné un autre en échange. Drôle de marché ?

 

” Nous, nous voulions en obtenir le remboursement, 13.000 F. et les frais vétérinaires de 6.500 F. Nous avons déposé plainte auprès du procureur du Roi de Verviers. ”

 

Luc Gochel, Journal "La Meuse" , 07/03/98