CHINE : ferme de bile d'ours

Leon Roufosse© 2009 • Privacy Policy • Terms of Use

CHINE : ferme de bile d'ours pire que dans les films d'horreur

Voici des millénaires que la médecine traditionnelle chinoise prescrit des dérivés de bile d'ours dont l'efficacité n'est pas plus prouvée que la poudre aphrodisiaque obtenue à partir de la corne de rhinocéros.

 

Mais depuis une vingtaine d'années, la vente et la demande résultant des produits de bile d'ours a fortement augmenté dans le monde.

 

Pour extraire leur bile, ces ours sont incarcérés pour le reste de leur existence dans des cages minuscules, incapables de se mouvoir, les organes écrasés par l'étroitesse de leur prison.

 

Coincés dans un corset d'acier, ils sont dégriffés et leurs dents sciées. Un appareil fixé à demeure sur leur ventre permet de retirer 2 foi par jour la bile censée être un aphrodisiaque ou un remède contre la vieillesse.

Et lorsqu'ils n'en produisent plus assez, les cathéters sont enlevés et ils sont condamnés à mourir de faim et de soif.

 

Les consommateurs : chinois, japonais, coréens sont les plus demandeurs de bile d'ours, mais il existe aussi une demande aux Etats-Unis, au Canada, en Australie et même en Europe qui est alimenté par un honteux et criminel trafic.

 

 

Christiane ROUFOSSE

 

 

 

AIDEZ LES !

Signez la pétition

Une Loi Pour les Animaux de Chine

 

Le blog le mieux documenté sur la souffrance humaine en  Chine