Attention danger

Leon Roufosse© 2009 • Privacy Policy • Terms of Use

ATTENTION DANGER

 

Disparition de nombreux chats à Jupille et environs


Nous sommes très régulièrement interpelés pour de nombreux chats qui disparaissent par des propriétaires de ceux-ci qui les recherchent intensément en vain.


Cette situation récurrente nous amène à signaler aux amis des petits félins que sont les chats, qu’une visite chez la dénommée Abeloos Dominique qui habite dans le bas de Wandre limite Jupille, est suggérée. Cette femme capture des chats un peu partout pour, d’après ses propos, la SPA de Cointe. Elle les séquestre dans des conditions ignobles. Nous pouvons dire qu’elle est un bourreau d’animaux, qui arbore une affiche de la SPA de Cointe pour la capture des chats errants mais pas que ça.


Je m’explique, alors que nous étions sur la route à Barchon, en passant devant une animalerie bien connue, nous avions été interpellés par des cris et des plaintes d’animaux venant d’un véhicule extrêmement dégoutant autant dehors que dedans a l’intérieur de nombreuses cages rouillées enchevêtrées les unes dans les autres contenant des chats. A l’avant de ce véhicule, un fourbis sans nom et un petit box de transport renversé avec à l’intérieur un petit chat noir, les deux pattes avant coincées. Il criait de douleur. Ces pauvres chats étaient prisonniers dans des conditions monstrueuses.


Nous avons retrouvé la conductrice qui n’était autre que Abeloos à qui j’ai fait remarqué l’horreur de la situation en l’invitant à se rendre en urgence au cabinet vétérinaire tout proche. J’ai reçu une bordée d’injures et fut menacée physiquement. Elle s’était enfuie. Ne la connaissant pas, n’ayant à ce moment aucune idée de son adresse, pour couronner le tout, c’était un dimanche fin de journée, et que les forces de l’ordre étaient en manque d’effectifs, nous ne pouvions qu’attendre dans une inquiétude que nous avons mal vécue à savoir que de venaient ces malheureux chats et le petit noir. Avait-il reçu les soins qu’il nécessitait et qu’il méritait en urgence ?


Le lendemain matin, nous nous présentions au commissariat de police pour relater les faits et déposer une plainte avec les preuves à l’appui heureusement, il s’ensuivit une visite du bien-être animal qui découvrit ± 170 chats qui vivaient dans des conditions innommables.

La saisie effectuée a pu venir en aide à des petits martyres mais nous n’oublions pas les malheureux que nous avons vus. La peine de ne pas savoir ce qu’est devenu ce pauvre petit chat noir cruellement blessé, nous n’osons y penser.


La saisie opérée chez Abeloos n’a nullement titillé sa conscience puisqu’elle n’a jamais arrêté de capturer des chats et de les séquestrer dans des conditions innommables.


Perdre son petit compagnon à quatre pattes est traumatisant, c’est pour cela que chaque renseignement qui pourrait faire en sorte de les retrouver doit être pris au sérieux.

Je souhaite bon courage et bonne chance à tous ceux qui sont dans l’inquiétude de la disparition de leur petit félin.


Ch. ROUFOSSE.