ANIMAUX SAUVAGES SAISIS CHEZ UN IMPORTANT DEALER ITALIENS

Leon Roufosse© 2009 • Privacy Policy • Terms of Use

ANIMAUX SAUVAGES SAISIS CHEZ UN IMPORTANT DEALER ITALIENS

Un peu partout dans le monde, les trafics d’animaux morts ou vivants constituent une source importante de revenus pour les organisations criminelles et terroristes en général et plus particulièrement pour Boko Haram qui s’est spécialisé dans cette criminalité.

 

Peu de personnes le savent mais des collectionneurs sont prêts à payer jusqu’à 25000 € certaines espèces de poissons, aigles, perroquets, singes, oiseaux ou autres espèces rares protégées par la convention de Washington.

 

Des animaux morts et leurs dérivés peuvent aussi valoir beaucoup d’argent.

 

Les grands fauves guépards, tigres mais aussi pythons, caïmans et de nombreux NAC sont aussi victimes de ces honteux trafics.

 

« Vient d’être saisis chez un dealers à Rome en Italie caïmans, pythons, singes, perroquets, aigles et autres animaux sauvages. »

 

Renvoyer ces animaux dans leur pays d’origine serait la meilleure option, hélas, les démarches sont longues et très coûteuses et leur état ne le permet pas toujours.

 

En attendant qu’un sort leur soit réservé, les animaux sains ont été confiés à la clinique vétérinaire d’Umberto Cara dans le parc de l’Appia Antica. Ce généreux docteur s’est spécialisé dans l’accueil des animaux sauvages victimes de ces honteux trafics.

 

Christiane ROUFOSSE