6 mois de prison ferme pour maltraitances sur un chien

Leon Roufosse© 2009 • Privacy Policy • Terms of Use

FLEMALLE : 6 mois de prison ferme pour maltraitances sur un chien

 

Un Liégeois de 42 ans a été condamné à 6 mois de prison ferme pour des maltraitances graves envers un animal. Le prévenu avait volontairement abandonné un chien sans nourriture pour le faire mourir. L'animal ne pesait plus que 15 kg lorsqu'il a été découvert agonisant dans une cage.

 

C'est un candidat acheteur d'une maison de Flémalle, où vivaient précédemment le prévenu et sa compagne, qui avait découvert le 15 février 2008 un chien mourant. L'animal enfermé était privé d'eau et de nourriture. Ses privations étaient telles qu'il ne savait plus se lever. Ce Bouvier bernois, qui devait normalement peser entre 40 et 50 kg, ne pesait plus que 15 kg. Il avait été sauvé d'une mort certaine puis replacé par une ASBL spécialisée dans une autre famille. Le prévenu qui répondait de ces faits avait avoué qu'il n'aimait pas les chiens et qu'il ne s'était pas préoccupé du sort de cet animal qui appartenait à sa compagne. Il avait déménagé de sa maison à la fin du mois de décembre et laissé depuis le chien sans nourriture. Il prétextait qu'il travaillait beaucoup et préférait s'occuper de ses enfants que d'un chien dont il n'appréciait pas la compagnie. Déjà condamné pour des faits de viols, l'homme était en état de récidive légale et n'avait plus droit au sursis. Il a été condamné à une peine ferme de 6 mois de prison, à une amende de 550 € et à payer une indemnité de 160 € à l'ASBL qui a recueilli le chien.